Sans-Papiers

La notion de « sans-papiers » est apparue en France dans les années 1970 et s'est étendue aujourd'hui dans de nombreux pays. Au cours des dernières années, ce thème a gagné en importance dans le public. On désigne du nom de sans-papiers les personnes qui séjournent dans un pays sans documents de séjour valables, ce qui ne signifie pas qu'ils ne possèdent pas de papiers d'identité. La plupart des sans-papiers sont à la recherche d'un travail et de meilleures conditions de vie ; ils sont arrivés en Suisse de manière légale ou illégale et exercent une activité lucrative. Ils travaillent surtout dans des secteurs qui ne sont pas entièrement couverts par des Suisses ou des citoyens de l'UE, c'est-à-dire la restauration, l'hôtellerie, la construction, l'agriculture et les ménages privés. Les sans-papiers n'ont pas d'autorisation de séjour, c'est-à-dire pas de séjour régulier, respectivement pas de statut de séjour légal. Selon cette logique, sont également des sans-papiers toutes personnes dont la demande d'asile a été refusée, mais qui séjournent toujours en Suisse, ainsi que les demandeurs d'asile frappés d'une décision de non-entrée en matière (NEM).


Documentation

Recommandations

vers le haut Dernière modification 13.04.2015