Projets en cours

Organe responsable: CFM et Migros pour-cent culturel

En raison du grand succès remporté par les projets du programme d'encoura-gement 2012/2013 de contakt-citoyenneté, la Commission fédérale pour les questions de migration CFM et le Pour-cent culturel Migros ont décidé de lan-cer la deuxième édition de ce programme d'encouragement. Seront primées les idées de projet favorables à la qualité de la cohabitation interculturelle, et de-vant être concrétisées dans le cadre d'un engagement bénévole. Pour leur réali-sation, les projets choisis bénéficieront comme la première fois du soutien des responsables de contakt-citoyenneté et des services spécialisés compétents en matière d'intégration.

www.contakt-citoyennete.ch

Coodination du projet
Luzia Kurmann
E-mail: luzia.kurmann( )mgb.ch

Organe responsable: Albinfo.ch

En 2009, l’association albinfo.ch déposait une demande de financement auprès de la DDC et de la CFM. Le projet visait à utiliser les moyens de communication virtuels pour promouvoir tant l’intégration des populations albanophones de Suisse que le développement des pays d’origine. Ce projet transnational poursuit trois objectifs : premièrement, il entend soutenir l’insertion sociale de la population albanophone qui vit ou a vécu en Suisse ; deuxièmement, le projet veut répondre aux besoins spécifiques de la population albanophone en termes d’information et de prestations de services ; troisièmement, il veut donner à la population albanophone les moyens de jouer un rôle important dans les processus d’intégration et de développement.
La DDC et la CFM ont accompagné ce projet durant les phases de construction et de lancement (voir « projets achevés »). Ce projet se trouve actuellement dans sa phase de consolidation. Du côté de la Confédération, ce projet est soutenu conjointement par la DDC, la CFM et l’ODM.

www.albinfo.ch

Coordination du projet
Bashkim Iseni
E-mail: bashkim.iseni()albinfo.ch

Organe responsable: FIMM Schweiz, Bern

Dans notre pays, 1,8 millions de personnes n’ont pas le passeport suisse, ce qui signifie que leurs droits politiques sont restreints. Le projet vise à planifier et réaliser des sessions des migrants. Pour ce faire, un réseau d’organisations, d’associations et d’autres cercles de migrants sera mis en place et des formations seront dispensées aux participants potentiels. Le projet sera réalisé en 4 phases. Chaque phase est un projet en soi. La préparation et la réalisation d’événements régionaux serviront de pilotes en vue d’une première session nationale. Cette première phase entend créer et développer des réseaux dans les grandes régions de Suisse. Ils seront formés de coordinateurs/coordinatrices, de multiplicateurs / multiplicatrices et d’autres personnes-clés reflétant la diversité de la population migrante en Suisse.

www.fimm.ch

Coordination du projet
Christine Müller
E-mail: christine.mueller()fimm.ch
 

Organe responsable : Association RECIF

RECIF est un centre de rencontre, de formation et d’échanges interculturels pour femmes immigrées. Le projet initié par cette association part d’un cons-tat : les femmes participant aux activités proposées par RECIF sont peu nom-breuses à oser prendre des responsabilités au sein de cette association. Si elles n’osent s’impliquer dans un endroit familier dans lequel elles se sentent en confiance, comment le feraient-elles dans la vie publique ? Le projet « Mi-grantes et citoyennes actives » considère le milieu associatif comme un es-pace intermédiaire entre sphères privée et publique. Il devient donc un terrain d’apprentissage de l’exercice actif de la citoyenneté. Il s’agit dans un premier temps d’encourager l’estime de soi en vue de faciliter les prises de positions en public. Afin d’encourager une participation active à la vie publique, le deuxième volet du projet vise à promouvoir la participation et la prise de décision au sein de l’association. Un troisième volet concerne la transmission de connaissances plus spécifiquement liées aux principes démocratiques et aux droits fondamentaux. En permettant aux femmes qui fréquentent RECIF de prendre un rôle actif au sein d’un cadre de confiance, le projet vise à les rendre actrices de l’environnement dans lequel elles vivent.

Coordination du projet
Nathalie Ljuslin
E-mail: 2000()recifne.ch
 

Organe responsable : Conseil suisse des activités de jeunesse CSAJ-SAJV

Entre 2009 et 2011, la CFM a soutenu le projet intitulé « Participation politiques des jeunes issus de la migration » réalisé par le CSAJ, dont faisait partie le projet « Speak out ». Au vu des résultats positifs obtenus, le CSAJ a décidé de reconduire le projet « Speak out » pour une deuxième phase pilote, en apportant certaines modifications et en consolidant les acquis de la première phase. Le projet vise une amélioration durable des droits des requérants d’asile mineurs non-accompagnés de Suisse (MNA), ainsi que la mise en œuvre de solutions concertées face aux problèmes rencontrés par ces jeunes qui n’ont que peu de possibilités de faire entendre leurs voix. Il ne s’agira pas de trouver des solutions à des situations individuelles, mais de les inscrire dans le contexte général du statut de MNA.
Au moyen d’ateliers régulièrement organisés, les participant-e-s apprendront à connaitre les différentes institutions politiques et civiles pertinentes eu égard à leur situation, prendront position sur les aspects positifs et négatifs de leur séjour en Suisse et pourront transmettre ces messages aux autorités compé-tentes et des jeunes de Suisse. Des workshops seront organisés chaque année dans diverses régions de Suisse, sous forme de journées, de week-ends ou de camps. S’y ajouteront des événements tels que la participation à la Session des jeunes, à des colloques ou des séminaires. Les participant-e-s auront l’occasion de rencontrer des interlocuteurs liés au monde politique ou administratif et de prendre part aux plateformes politiques mises en place par le CSAJ.

Coordination du projet
Georgiana Ursprung
E-mail: georgiana.ursprung( )sajv.ch

Organe responsable : Bureau de l'intégration des étrangers et de la lutte contre le racisme, Delémont

Dans le Canton du Jura, les ressortissants étrangers obtiennent les droits de vote et d’élection lorsqu’ils sont installés depuis 10 ans en Suisse, 1 an dans le canton et 30 jours dans leur commune. Or, on constate chez cette population un taux de participation politique relativement faible. Afin d’y remédier, le Bureau de l’intégration des étrangers et de lutte contre le racisme s’associe aux Villes de Delémont, Saignelégier et Porrentruy afin de proposer des séances d’information sur l’exercice des droits politique.
Pour mener à bien ces séances, il est prévu de développer du matériel de vote fictif ainsi qu’une brochure récapitulative. Un film sur la participation citoyenne sera réalisé et projeté lors des séances. Les participants auront en outre l’opportunité de rencontrer différents acteurs du monde politique et de découvrir le parcours d’élus issus de la migration.

Coordination du projet
Nicole Bart
E-mail: nicole.bart( )jura.ch

Organe responsable : Association N'terractive, Hauterive

Ce projet développé par l’association n’terractive part du constat que l’éducation civique dispensée dans le cadre de l’enseignement obligatoire a peu d’impact sur l’engagement citoyen des jeunes. Ce projet vise donc à promouvoir, au sein des écoles du Canton de Neuchâtel, une citoyenneté active basée non seulement sur l’acquisition de connaissances et de compétences, mais également sur l’ouverture au monde et la découverte des défis du vivre ensemble. Pour se faire, des personnalités seront invitées à rencontrer les élèves afin de partager avec eux leurs expériences. Afin d’ancrer l’engagement citoyen dans la réalité de notre société, les participants auront l’occasion d’échanger avec des acteurs des domaines politique, culturel, scientifique et social.
Cette approche pluridisciplinaire a pour objectif l’acquisition de connaissances et de compétences, ainsi que la construction et la formulation d’opinions, la participation active à la vie politique, économique, culturelle et sociale.

http://grainedegeniecitoyen.ch

Coordination du projet
Zahra Banisadr
E-mail: zahra.banisadr( )gmail.com
 

Organe responsable : Association Café citoyen Biennois

Ce projet vise à intéresser et mobiliser la population biennoise pour la communauté, quelle que soit sa nationalité et sa position politique. En effet, les défis que doit relever une commune et les problématiques qu’elle rencontre deviennent de plus en plus complexes, et la population tend à s’en désintéresser. Lors de forums mis en place dans plusieurs quartiers de la ville, les habitants pourront se pencher sur des questions publiques et de présenter des avis et positions différents. En outre, en collaboration avec des associations locales, des informations concernant le système démocratique et son processus seront diffusées. Les personnes intéressées à s’engager seront soutenues dans cette démarche, que ce soit dans le cadre du projet ou dans d’autres organisations.
De cette manière, le projet entend non seulement ouvrir le débat à un large public et informer sur le fonctionnement du système politique, mais aussi an-crer ces connaissances dans la sphère locale et le quotidien des habitants. En outre, cela permettra de faire découvrir les différents moyens de s’engager pour la communauté et de susciter des vocations.

Coordination du projet
Roland Gurtner
E-mail: roland( )gurtner.net

Organe responsable : Ville de Lancy

Par la mise en place d’un contrat de quartier aux Palettes-Bachet, la Ville de Lancy entend permettre à tous les habitants de s’engager concrètement pour l’amélioration du quotidien de la Cité, créer et développer des liens sociaux entre les habitants, les élus de la commune, les acteurs associatifs et écono-miques ainsi que les services municipaux.
La population pourra ainsi s’investir et agir dans cinq thématiques privilégiées que sont le cadre de vie, l’animation et l’embellissement du quartier, l’intégration, l’intergénérationnel et la sécurité. Les habitants pourront s’engager de diverses manières. En effet, il leur sera non seulement possible de soumettre des projets visant à améliorer le vivre ensemble dans leur quartier, mais ils pourront en outre faire partie des différents organes du contrat, à savoir l’assemblée des habitants, le comité de pilotage ou le groupe d’accompagnement des projets.
Afin de permettre la réalisation des projets, un accompagnement et des forma-tions seront proposées aux différents acteurs du contrat.

www.lancy.ch

Coordination du projet
Eric Tondelier
E-mail: eric( )tondelier.ch

Organe responsable : Direction de la formation, de la culture et du sport de la ville de Bienne

Le projet « Migralto » se base sur une étude développant un modèle intégratif et participatif de citoyenneté pour la population migrante âgée. Un sondage mené auprès du public cible ainsi qu’auprès des organisations et services de l’administration actifs dans le domaine du 3e âge a permis d’établir un catalogue de mesures visant à répondre aux besoins des personnes interrogées. La phase pilote du projet prévoit de tester ce modèle à Bienne, sur la population âgée originaire d’Italie, d’Espagne et évt. du Portugal. D’une part, le projet prévoit de soutenir les structures du domaine du 3e âge dans leur politique d’intégration des migrants, en mettant à leur disposition des outils concrets. D’autre part, le projet entend permettre aux migrants âgés de participer à la formulation et à la mise en œuvre de la politique de la vieillesse de la commune.

Coordination du projet
Emanuel Amrein
Email: emanuel.amrein( )biel-bienne.ch

Organe responsable : Commune d'Höri

Le quartier Bückler-Gentert est situé sur la commune de Höri (ZH) et se trouve directement sous les couloirs aériens de l’aéroport de Zürich. Certaines propriétés sont en très mauvais état, et la pollution sonore est très élevée dans le quartier. Les habitants sont mal intégrés dans la commune : ils peinent à participer à la vie communautaire, évoluent principalement dans leur propre cercle culturel ou vivent à l’écart. Pour ces raisons, la commune a conçu, avec le soutien du canton, un plan directeur pour le développement du quartier. D’une part, des mesures structurelles et infrastructurelles sont prévues. D’autre part, un projet « Citoyenneté » doit accompagner ce plan directeur avec un projet participatif. L’objectif est d’amener la population majoritairement étrangère et socialement défavorisée à s’impliquer activement dans la réforme de leur quartier. Pour ce faire, l’accent est mis sur l’utilisation et l’organisation des structures publiques du quartier, ainsi que sur la promotion de l’intégration, comme des cours de langue ou des mesures d’intégration précoce. Pour assurer une participation à long terme, il est prévu de mettre en place des structures permanentes visant la cohésion, la participation et l’intégration de la population du quartier. Une association de quartier doit devenir un interlocuteur privilégié de la commune.

www.hoeri.ch

Coordination du projet
Melanie Benz
Email: melanie.benz( )hoeri.ch

Organe responsable : Interunido, Langenthal

Ziegelhof se trouve dans la périphérie sud-ouest de la ville de Langenthal. C’est un quartier de petite taille, mais bien délimité dans l’espace, où vivent beaucoup de migrants et de populations défavorisées. Comme la cohabitation ne va pas sans difficultés, un projet de développement doit être mis en place de manière à inciter les habitants du quartier à prendre des responsabilités dans la cité et à participer à la vie sociale. Pour cela, les résidents, les propriétaires immobiliers, les services de l’administration et les représentants politiques de la commune doivent travailler ensemble à l’amélioration des conditions de vie. Le projet prévoit la formulation commune des besoins et la définition de champs thématiques, de manière à mettre en œuvre des mesures adaptées qui auront un effet positif durable sur la qualité de vie dans le quartier. A plus long terme, il est prévu de développer une organisation de quartier qui assurera la durabilité des résultats produits.

www.interunido.ch

Coordination du projet
Thomas Niklaus
E-Mail: t.niklaus( )interunido.ch

Organe responsable : L'African Mirror Foundation et l'Institut d'Anthropologie de l'Université de Berne

En partenariat avec l'Institut d'Anthropologie de l'Université de Berne, «l'African Mirror Foundation» lance le projet d'un long métrage, dans lequel des migrants africains, vivant en Suisse, se représentent eux-mêmes. Inspirée des productions vidéo de l'industrie cinématographique nigériane, cette production donne lieu à une réflexion audiovisuelle autour des expériences et des idées des migrants africains. Ainsi, ils souhaitent réagir contre les clichés, les stéréotypes et les préjugés, en présentant au grand public leur réalité, dans leur propre langage visuel. L'utilisation du film en tant que média permet également à des personnes issues des milieux ayant un accès limité à l'éducation, d'accéder à la participation et à la prise d'influence. Des migrants africains de toute la Suisse sont ainsi invités à participer à la création du scénario et du long métrage. Dès la fin de sa réalisation, le film sera présenté à diverses manifestations, suivi de débats auxquels participeront activement les producteurs et régisseurs, ainsi que d'autres personnes impliquées dans le tournage. Ceci permettra de rendre le public attentif aux préoccupations des migrants d'origine africaine.

Walliser Bote: «Es herrschen oft pauschale Bilder über Migranten»

www.africanmirror.org

Coordination du projet
Emanuel Mark Bamidele
Email: info( )africanmirror.org

Organe responsable : Reck Filmproduktion GmbH

Ils sont venus en Suisse avec l'espoir d'une vie meilleure à leur retour au pays. Trente ans, quarante ans plus tard, ils sont toujours là. Maintenant en maison de retraite, trois couples originaires de Turquie et des Balkans se trouvent à la croisée des chemins : rentrer ou rester ? Une question qui a accompagné ces migrants tout au long de leur vie en Suisse. Avec l'âge, la question se fait pressante et les familles de leurs enfants devront elles aussi faire avec la décision. L'ancienne génération devrait-elle ou non rentrer au pays ? Qui, ici ou là-bas, s'occupera des parents âgées ? Comment s'organiser ?
Yusuf Yeşilöz documente dans son film le déchirement constant entre ici et là-bas qui marque l'histoire de vie de ces migrants. Finalement, chaque migrant doit trouver sa propre solution. Après la première, plusieurs salles de cinéma diffuseront le film. A la fin, les spectateurs pourront débattre de ce dilemme perpétuel. Ensemble, ils chercheront des chemins possibles.

www.reckfilm.ch

Première Janvier 2012: Journées de Soleure

Coordination du projet
Franziska Reck
Email: info( )reckfilm.ch

Organe responsable : Collège International de Philosophie

Le projet est dirigé par le Collège International de Philosophie, créé en 1983, dont l'objectif est d'impliquer davantage la société civile dans la réflexion philosophique de thèmes contemporains. Au vu de la fragmentation croissante de la société, de la démarcation de l'autre, de l'étranger, du marginalisé et de la dissolution progressive des droits sociaux, ce projet veut avant tout redéfinir la notion de l'exil. Au lieu de le connoter à la notion de l'autre, on se pose la question de savoir si nous ne nous trouvons pas tous en exil. Le projet vise la déconstruction de représentations courantes, encourage la capacité de réflexion critique et suscite une nouvelle conscience sociale.
Ainsi sont proposés des séminaires, des journées de formation, des tables rondes, comme aussi des groupes de lecture et d'autres activités. Afin d'atteindre un large public et de favoriser l'ouverture et la démocratisation du savoir, la participation à ces activités est gratuite. La plupart des activités se déroulent à Genève, mais le projet s'étend sur le plan international.

www.ciph.org
www.exil-ciph.com
http://revue-exil.com

Coordination du projet
Prof. Marie-Claire Caloz-Tschopp
Email: mccaloz.tschopp( )gmail.com

Organe responsable: Service de l'intégration et Commission cantonale pour l'intégration de la population étrangère, Bienne

Il y a quatre ans, le Conseil communal de la ville de Bienne a adopté le projet de créer des structures municipales en matière d'intégration. C'est sur la base de cette décision-là que le «Service de l'intégration» a été agrandi. Par ailleurs, plusieurs cénacles spécialisés ont vu le jour. L'évaluation de ces structures a démontré que ces institutions sont certes en relation directe avec les autorités, respectivement avec la population migratoire, mais que la relation entre ces institutions n'est néanmoins principalement assurée que grâce au Service de l'intégration. Pour améliorer la mise en réseau entre les cénacles établis, l'idée de constituer une plateforme d'intégration a été lancée. Sous l'égide de la Commission pour l'intégration de la ville de Bienne , des migrants, des parlementaires, des conseillers municipaux et des représentants des autorités ont été invités à constituer une plateforme afin de discuter la question comment ébaucher la future politique de la ville en matière d'intégration. A la suite de cette plateforme, des groupes de travail ont repris les thèmes centraux issus de la discussion, puis ils ont élaboré un catalogue de mesures concrètes. Il s'agira alors de renforcer les relations établies et de poursuivre continuellement les efforts lors des forums consacrés à l'intégration. Ces forums sont prévus une fois par année.

Coordination du projet
Bettina Bergner
Email: bettina.bergner( )biel-bienne.ch

vers le haut Dernière modification 09.10.2014