Politique migratoire extérieure

Dans un environnement mondialisé, les politique intérieures et extérieures ne peuvent, la plupart du temps, pas être strictement séparées. C'est particulièrement évident dans le domaine de la politique migratoire, où la dimension internationale de la migration devient de plus en plus importante. La mobilité croissante des personnes, d’une part, et les flux migratoires de plus en plus complexes (mixed migration) à travers les frontières internationales, d’autre part, entrainent de nouveaux défis en matière de politique migratoire et d’asile, qui peuvent être de moins en moins gérés de manière unilatérale. Ils renforcent la nécessité d’une coopération internationale en matière de migration. Une politique migratoire efficace exige donc que la Suisse puisse aussi répondre à ses intérêts en matière de politique migratoire en termes de politique extérieure.

La migration est un phénomène complexe qui concerne différents domaines politiques en Suisse. En fonction de l'activité de politique extérieure dans le domaine de la migration, différents organes fédéraux sont impliqués. L’objectif est une approche pangouvernementale (Whole-of-Government Approach) visant à garantir que toutes les parties concernées mènent une politique migratoire commune en Suisse. La structure pour la coopération migratoire internationale (structure IMZ) créée par le Conseil fédéral, sert à coordonner les activités de politique extérieure et à garantir ainsi une politique migratoire extérieure cohérente.

La coopération entre les différents départements est née ad hoc des programmes de retour et de reconstruction en ex-Yougoslavie dans les années 90. Ces dernières années, cette coopération a fortement évolué sur le plan structurel. La structure IMZ coordonne notamment les activités des différents acteurs et des dialogues avec les pays partenaires sont également menés avec l'implication de tous les départements concernés.

Publications

Liens

Dernière modification 06.08.2020

Début de la page