Intégration

L’intégration sous-entend que toutes les couches de la population, les individus et les institutions concourent à la cohésion sociale. L’intégration est ainsi un processus sociétal continu qui engage la responsabilité de chacun. La Suisse a toujours abrité des personnes aux origines les plus diverses et elle a toujours su composer avec ces différences. Car qui dit pluralité d’horizons, dit aussi pluralité des ressources et des compétences à exploiter.

Chaque individu contribue, par ses actes quotidiens, à ce que l'intégration ait lieu. De fait l'intégration intervient dans l'environnement familial, dans l'entourage, dans la vie professionnelle au quotidien et dans les loisirs. L'intégration est donc la possibilité et l'aptitude d'un individu de se mouvoir de manière indépendante dans son environnement social et de se trouver en interaction avec d'autres personnes.

L'intégration ne s'achève jamais ou n'est jamais « atteinte ». Elle est un processus qui concerne tout être humain dans une société, qu'il soit homme ou femme, jeune ou moins jeune, autochtone ou immigré. Vouloir s'intégrer signifie se confronter à la société dans laquelle on vit.

Que la Suisse soit une société pluraliste signifie aussi que les différentes couches de la population ne partagent pas les mêmes intérêts. Ceci peut aboutir à des confrontations et dégénérer en conflits, qui nécessiteront des mises au point. L'intégration signifie dès lors aussi la confrontation à des positions et des opinions contraires et la recherche de solutions, dans un souci de respect mutuel et en garantissant les droits fondamentaux de chacun.

Afin de garantir à tout un chacun la participation au processus de l'intégration, les droits et les obligations devront être identiques pour tous et chacun devra bénéficier de l'égalité des chances sur le plan économique et social. Les droits et les obligations sont fondés sur nos structures démocratiques, sur les principes de l’Etat de droit, sur la liberté d'expression et sur le principe constitutionnel de la non-discrimination. Dans le domaine social et sur le plan économique, il s'agira d’intervenir pour corriger les inégalités sociales, promouvoir l'égalité des chances et améliorer le cadre dans lequel chacun pourra s'épanouir selon ses possibilités.

L'intégration signifie que toutes les personnes d'une société participent à ce processus. Etre associé à ce processus et y participer activement signifie faire usage de la possibilité de s'intégrer dans tous les domaines de la société et constitue l'expression du désir d'apporter une contribution à la vie sociale, économique et culturelle.

L’intégration ne concerne pas uniquement des individus ou des groupes d’individus isolés. Elle est un processus sociétal qui sert les intérêts de tous. Il est donc du devoir de l’Etat de créer et soutenir les conditions d’une intégration qui soit à la fois participative et garante de l’égalité des chances.

terra cognita

Études

Manifestations

vers le haut Dernière modification 14.11.2018