Publications et instruments de travail

terra cognita 1: Quelle culture?

terra cognita 1: Quelle culture?

La « culture » est une notion que l'on utilise dans différents contextes et pour les objectifs les plus divers aussi, à savoir pour motiver des modes de comportement, expliquer des conflits ou classifier tout ce qui représente « l'altérité ». Là est sa « propre culture », la « culture étrangère », la « culture culinaire » ou la « Suisse des quatre cultures ». Les cultures constituent un des éléments de l'identité des individus ; elles les forment ou les influencent. Le premier numéro de « terra cognita » a abordé les différents domaines de la notion de culture et contribue à promouvoir une réflexion critique dans le débat sur la culture dans le contexte migratoire.


terra cognita 13: Identités

terra cognita 13: Identité

Le 13ème numéro de « terra cognita » est consacrée au thème de l'identité. Le fait de définir des identités renforce le sentiment d'appartenance et peut faire naître un sentiment patriotique. Mais ce processus peut aussi engendrer des frontières et l'exclusion. Les articles de ce numéro l'illustrent : la construction d'identités est un fait avéré. Mais le fait que ces identités sont extrêmement variables et qu'elles ne sont pas établies pour l'éternité ouvre des possibilités, notamment celles de rapports respectueux entre la majorité et les minorités.


terra cognita 20: Manger et boire

terra cognita 20: Manger et boire

Manger et boire dans le contexte de la migration : Les rapports de connexité sont multiples et surprenants. Il est question de fondement de l'identité, de la perception culturelle, de la préservation d'une authenticité, de l'adaptation à un nouvel environnement culinaire et - du point de vue de la société d'accueil - de la considération de ce nouvel environnement comme un enrichissement.


Nous, moi - les autres

Documentation sur la politique de migration: Nous, moi - les autres

La CFM s'est occupée intensivement des questions d'identité. Mais il est apparu rapidement qu'il n'était pas simple de définir l'identité. En effet, les divers aspects de l'appartenance sont imbriqués les uns dans les autres et présentés différemment selon les situations. Afin de rendre visible ces processus, la CFM a mandaté l'Institut géographique de l'Université de Lausanne pour qu'il procède à une étude centrée sur les associations de migrants. L'étude révèle de manière impressionnante à quel point les processus d'attribution identitaire sont complexes.


Journée annuelle 2008

La Journée annuelle du 6 novembre 2008 s'est déroulée à Berne et consacrée au thème de l'identité s'est penchée sur la définition de l'identité.
Le thème « identité » a été abordé par le biais de divers débats et perspectives en Suisse. Les discussions ont révélé que l'on a aussi observé des processus très récents en matière de formation et de modification d'attributions d'identité. Ainsi, des chercheurs de l'Université du St-Gall ont constaté, dans le contexte de la votation au sujet des naturalisations en 2008, que les auteurs de l'initiative populaire avaient réussi à créer une nouvelle catégorie de personnes, à savoir les personnes « naturalisées ». Par ailleurs, une équipe de chercheurs de l'Université de Lausanne ont étudié le rôle des associations de migrants dans la formation de l'identité. Mais des exemples d'initiatives régionales visant à encourager le sentiment d'appartenance ont aussi été l'objet de discussions animées.

Journée annuelle 2008: Enjeux identitaires

vers le haut Dernière modification 31.10.2019