Mariages forcés et mariages arrangés

Informations, CFM, 19.12.2007

Le libre choix de son conjoint est un droit de l'homme. La CFE estime que ce droit doit aussi s'appliquer à toute personne vivant en Suisse. Il y a lieu de condamner les mariages forcés et pour les mariages arrangés, de veiller à ce que les fiancés aient la possibilité de dire «Non» sans devoir s'attendre à des sanctions de la part de leurs proches. Les personnes menacées ou victimes de mariages forcés ou de mariages arrangés doivent pouvoir obtenir un soutien et des conseils professionnels. Il est crucial que tant les jeunes que leurs parents soient informés de la situation juridique dans notre pays.



vers le haut Dernière modification 19.12.2007