De quelle politique culturelle une société migratoire polyphonique a-t-elle besoin ?

Avis de la CFM sur le message pour la promotion de la culture pour les années 2021–2024 (message culture)

Informations, CFM, 19.09.2019

Selon un rapport de l’OCDE, 50 pourcent des 15–34 ans sont issus de l’immigration. Malgré cela, les modèles basés sur le « nous » et l’« autre » continuent de façonner les débats publics. Les images, histoires et identités véhiculées publiquement, mais aussi les visages qu’elles représentent, ne rendent pas toujours justice à la diversité vécue au quotidien. La perception d’une Suisse polyphonique s’est par ailleurs développée et des catégories de population aux appartenances multiples demandent à être reconnues. L'affaire de l'aigle à deux têtes de l'année dernière a soulevé une question urgente : de quelles images, histoires et ressources culturelles la Suisse a-t-elle besoin pour représenter l’ensemble de la population ? Et qui définit cela ?

Dans sa déclaration, la CFM recommande que le message culture 2021–2024 prenne explicitement en compte les besoins et le potentiel de la société migratoire suisse. Refléter davantage la diversité sociale dans l’art et la culture renforcera la cohésion, l'égalité des chances et un paysage culturel dynamique et contemporain. L’intégration est non seulement une question d’accès aux droits, au marché du travail ou au logement, mais aussi d’appartenance, de reconnaissance, de lien affectif ou moral. Dans le contexte des migrations et de la mondialisation, la politique culturelle est, en revanche, confrontée au défi de refléter la diversité linguistique et culturelle de l'ensemble de la population.

La CFM propose cinq mesures destinées à renforcer la politique culturelle d'une société migratoire polyphonique en Suisse dans les années à venir. Elle donne ainsi une impulsion pour un échange renforcé entre la politique culturelle et la politique d'immigration.

Documentation

vers le haut Dernière modification 19.09.2019