Prise de position relative au programme de stabilisation 2017-2019

Informations, CFM, 10.02.2016

Dans le cadre de la consultation concernant le programme de stabilisation 2017-2019, la Confédération prévoit de réaliser des économies de 23,3 millions de francs dans le domaine de l’intégration pour les trois années à venir. Il s’agit de réduire les fonds accordés aux programmes cantonaux d’intégration mis en œuvre dans tous les cantons en 2014. En outre, l’augmentation prévue du forfait d’intégration pour les réfugiés reconnus et les personnes avec une admission provisoire sera annulée.

Par ailleurs, dans le cadre du programme de stabilisation 2017-2019, la Chancellerie fédérale a décidé de ne pas prolonger l’exploitation du Forum politique se tenant dans les locaux du Käfigturm, et de fermer l’institution fin 2016. Les services parlementaires qui gèrent le Forum politique conjointement avec la Chancellerie fédérale ne se voient pas en mesure d’assumer seuls le Käfigturm.

Les économies de la Confédération en matière d’intégration donnent un mauvais signal

Dans la situation actuelle tendue des réfugiés, les mesures d’intégration renforcées pour les étrangers sont plus importantes que jamais. Or, c’est précisément maintenant que la Confédération prévoit de diminuer les contributions versées aux cantons au titre de l’intégration. La Commission fédérale des migrations CFM met en garde contre les conséquences d’une réduction.

  • Pour le bon fonctionnement de la société, il est indispensable d’offrir une perspective aux personnes autorisées à rester. Elles doivent avoir la possibilité d’apprendre la langue, de se familiariser avec le mode de vie suisse et de travailler. Pour que l’accès au marché du travail et l’entrée dans la société réussissent, les réfugiés et les personnes admises provisoirement notamment ont besoin de mesures d’intégration qui leur apportent un soutien. Réduire les dépenses pourrait amener à ce que les réfugiés apprennent moins bien l’une des langues du pays et, de ce fait, ne puissent pas être placés sur le marché du travail, ce qui entraînerait aussi le risque de les voir rester durablement dépendants de l’aide sociale. En ce sens, les dépenses liées à l’encouragement de l’intégration constituent un investissement rentable. Chaque franc investi dans l’intégration reviendra plus tard multiplié.
     
  • En faisant des économies sur l’intégration, la Confédération donne un mauvais signal. Les réductions budgétaires de la Confédération peuvent conduire à ce que les cantons et les communes avec un budget serré ne puissent pas compenser le moins-perçu et fassent aussi des économies. Compte tenu du nombre croissant de personnes appelées à recevoir une protection en Suisse à long terme, les efforts d’intégration doivent être élargis de la part de la Confédération, des cantons, des communes, mais aussi de la population.

Contre la fermeture du Forum politique du Käfigturm

La CFM est d’avis que la décision de fermer le Forum politique du Käfigturm pour raison d’économie n’est pas bonne et est disproportionnée. Il convient de revenir sur cette décision pour les raisons suivantes :

  • Le Forum politique s’est affirmé en tant que centre de compétence dédié à la formation politique et est connu à travers le pays pour ce rôle. Ceux qui l’animent s’entendent à rendre la politique accessible en traitant des thèmes actuels par le biais d’expositions et de manifestations. La demande pour les offres du Forum politique est très soutenue. La CFM pense que, dans le système démocratique qu’est la Suisse, intéresser les jeunes et les adultes à la politique, les confronter aux questions actuelles en fonction des groupes cible, promouvoir la diversité des opinions et l’engagement politique, est une tâche centrale.
     
  • Avec cette mesure d’économie, la Chancellerie fédérale ferme une institution politique

vers le haut Dernière modification 10.02.2016