Informations aux médias 2008

Communiqués (07.11.2008 - CFM)

Les enjeux identitaires d'aujourd'hui

La Suisse se comprend comme une «Willensnation» (nation issue d'une volonté politique commune). Jeudi, à l'occasion de la Journée nationale de la Commission fédérale pour les questions de migration, la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf a lancé un appel à l'instauration d’une Suisse en tant que « Willensgemeinschaft » (communauté issue d'une volonté politique commune). Une communauté qui se fonde sur les valeurs de la Constitution fédérale: «L'Etat de droit, la démocratie et les droits fondamentaux constituent le noyau intrinsèque et intangible sur lequel notre pays se fonde. Ce qui constitue l'identité suisse au-delà de ces valeurs et ce qui doit relever de cette «Willensgemeinschaft», telle que nous nous l'imaginons reste à élucider.»

Communiqués (05.09.2008 - CFM)

Améliorer la participation des immigrés

La participation politique constitue un élément important du processus d'intégration. Ainsi, dans le cadre du crédit d’intégration de la Confédération, la Commission fédérale pour les questions de migration (CFM) soutient des projets modèles visant à promouvoir la participation politique des étrangers.

Communiqués (20.05.2008 - CFM)

La nouvelle Commission espère davantage d'opposition à l'initiative sur les naturalisations

Au cours de sa première année d'existence, la Commission fédérale pour les questions de migration (CFM) approfondit les questions d'identités collectives et la possibilité d'admettre à nouveau un certain nombre de réfugiés dans le cadre de contingents. Cette commission est toutefois très inquiète à l'idée que, si l’initiative populaire de l'UDC «Pour des naturalisations démocratiques» est acceptée, une longue période de discussions critiques s'ensuive et que les étrangers en fassent les frais.

Communiqués (06.05.2008 - CFM)

Non à l'initiative populaire «Pour des naturalisations démocratiques»: Le droit à une procédure correcte

La Commission fédérale pour les questions de migration (CFM) dit Non à l'initiative populaire «Pour des naturalisations démocratiques». Même dans une demande de naturalisation, tout individu a le droit à une procédure qui ne soit ni arbitraire ni discriminatoire. Dans notre pays, il n'existe pas de droit à la naturalisation, mais un droit à une procédure correcte qui exige la possibilité de recours.

vers le haut Dernière modification 09.12.2014