La conseillère fédérale Elisabeth Baume-Schneider visite un poste-frontière et le centre fédéral pour requérants d’asile au Tessin

Berne, 06.11.2023 - La conseillère fédérale Elisabeth Baume-Schneider a visité le 6 novembre 2023 le centre fédéral pour requérants d’asile du Tessin ainsi que le poste-frontière de Chiasso. La cheffe du Département fédéral de justice et police (DFJP) a aussi rencontré des représentantes et des représentants du canton et des communes où est installé le centre fédéral, pour un échange sur la situation actuelle. L’asile est une mission commune de la Confédération, des cantons, des villes et des communes.

Après sa première visite au centre fédéral pour requérants d'asile (CFA) de Chiasso en janvier 2023, la conseillère fédérale Elisabeth Baume-Schneider s'est à nouveau rendue au Tessin lundi, pour entretenir le dialogue avec les autorités cantonales et communales et pour s'informer de l'état actuel de la situation.

Au poste-frontière de la gare de Chiasso, la conseillère fédérale s'est informée sur le travail qu'effectuent l'Office fédéral de la douane et de la sécurité des frontières (OFDF) et la police cantonale. L'OFDF est présent à la frontière et contrôle le trafic transfrontalier des marchandises et des personnes sur la base d'une analyse des risques et de la situation. Au vu de l'augmentation de la migration irrégulière, la douane Sud a été renforcée, dès septembre, par du personnel de Suisse alémanique.

Situation critique en matière d'hébergement

La conseillère fédérale Elisabeth Baume-Schneider a ensuite rencontré à Chiasso des représentantes et des représentants du canton et des communes où se trouvent les installations du SEM. Elle a remercié ces partenaires pour la collaboration constructive des différentes autorités. Elle a rappelé que l'asile est une mission commune pour laquelle chacun des niveaux de l'État a des tâches spécifiques que le législateur lui attribue. La cheffe du DFJP aussi rappelé que la situation en matière d'hébergement est tendue dans toute la Suisse. Pas moins de 21 300 demandes d'asile ont été déposées cette année, soit 40 % de plus que l'an dernier à la même époque.

Les discussions ont aussi porté sur la situation sécuritaire aux abords des CFA. Les autorités cantonales de poursuite pénale doivent veiller à ce que toute infraction fasse l'objet d'une enquête et entraîne des sanctions, a dit la cheffe du DFJP. La Confédération verse au canton une indemnisation forfaitaire pour ses tâches de sécurité.

Le SEM renforce la sécurité et la prévention

La conseillère fédérale Elisabeth Baume-Schneider a dans le même temps informé ses interlocuteurs qu'elle a chargé le SEM de renforcer en permanence les mesures de sécurité et de prévention dans le CFA et aux alentours. Ce renforcement passe notamment par du personnel et des patrouilles supplémentaires, mais aussi une augmentation des programmes d'occupation, en accord avec les communes. Le DFJP prépare par ailleurs de nouvelles bases légales pour renforcer la sécurité et la prévention dans les CFA. Dans les discussions, Mme Baume-Schneider a cependant mis en garde contre les généralisations : seule une infime minorité des requérants d'asile se comportent mal ou commettent des infractions.

La région d'asile « Tessin et Suisse centrale » accueille actuellement un maximum de 1390 requérants d'asile, ce qui correspond à peu près à la clé de répartition proportionnelle à la population. Sur ce nombre, jusqu'à 650 personnes peuvent être hébergées au Tessin, en vertu d'accords écrits passés avec le canton. Au total, le SEM a augmenté ses capacités d'hébergement de 5000 places en situation ordinaire à plus de 10 000. Lorsqu'un canton prend en charge plus que sa part de requérants d'asile lors de leur arrivée, cet effort est compensé dans le cadre de l'attribution aux cantons des cas devant être traités en procédure étendue.

La migration vers l'Europe a fortement augmenté ces derniers mois. À ce jour, pour l'année en cours, près de 16 000 entrées irrégulières ont été constatées à la frontière sud de la Suisse. Une partie de ces personnes sont renvoyées en Italie sur la base d'un accord bilatéral de réadmission. Après le contrôle à la frontière, moins de 3 % des personnes migrantes déposent une demande d'asile en Suisse.

Depuis son entrée en fonction en janvier dernier, la conseillère fédérale Baume-Schneider s'est rendue deux fois au CFA du Tessin et a eu de nombreux échanges avec des représentantes et représentants de ce canton, membres du gouvernement tessinois ou de la députation du canton aux Chambres fédérales.


Adresse pour l'envoi de questions

Service de communication DFJP, info@gs-ejpd.admin.ch, T +41 58 462 18 18


Auteur

Département fédéral de justice et police
http://www.ejpd.admin.ch

Office fédéral de la douane et de la sécurité des frontières
https://www.bazg.admin.ch

Dernière modification 06.02.2024

Début de la page

S'abonner aux communiqués

https://www.ekm.admin.ch/content/ejpd/fr/home/actualite/mm.msg-id-98471.html